Normes concernant les dispositif de protection antichutes

La directive européenne 89/686/CEE, adoptée par l'ensemble des pays membres de l'union européenne précise les exigences essentielles que doivent respecter les équipements de protection individuelle (E.P.I.) mis sur le marché.

Chaque produit doit faire l'objet d'un contrôle confirmant : les niveaux de performances, le respect de la charte des tailles, l'innocuité des matériaux, la dextérité, l'ergonomie, le marquage d'identification, une notice d'information et d'instruction sur l'utilisation l'entretien et le stockage.

La directive européenne définit 3 catégories d'équipement de protection individuelle selon le risque encouru par l'utilisateur :
Les protections antichutes appartiennent aux E.P.I. de catégorie 3

en341
Les descendeurs
en353-1
Les antichutes mobiles incluant un support d'assurage rigide
en353-2
Les antichutes mobiles incluant un support d'assurage flexible
en354
 Les longes
en355
Les absorbeurs d'énergie
en358
Maintien au travail et de prévention des chutes de hauteur, ceintures de maintien et de retenue, longes
en360
Les antichutes à rappel automatique
en361
Les harnais antichutes
en362
Les connecteurs
en363
Les systèmes d'arrêt de chutes
en364
Les méthodes d'essais
en364
Les méthodes d'essais
en365
Exigences générales pour les équipements de protection individuelle contre les chutes de hauteur
en517
Les crochets de couverture
en565
Exigences de sécurité et méthodes d'essais
en795
les dispositifs d'encrage, exigences et essais
en813
Les casquettes anti-heurt
en813
Les ceintures à cuissardes
en795
les dispositifs d'encrage, exigences et essais
en397
Casques de protection pour l'industrie
en12492
Casque de protection pour l'alpinisme et l'escalade
en1497
Les harnais de sauvetage
en1498
Les sangles de sauvetage
en1868
liste des termes équivalents

La norme EN 365 précise que le fabricant doit insister dans sa notice d'utilisation sur l 'importance d'un contrôle régulier de la fiabilité du matériel.

Nous recommandons à l'utilisateur d'assurer un contrôle visuel de l'équipement avant chaque utilisation et de stocker ce matériel dans le conteneur prévu à cet effet.
La maintenance du matériel est fonction de la fréquence d'utilisation et/ou des facteurs environnementaux, au moins une fois par an, confiée à un professionnel compétant conformément aux procédures prescrites par le fabricant.


Accept Site use cookies